femme avec un telephone dans la main sur une plage sous un cocotier

Infopreneur : Comment se lancer sur internet

Futur infopreneur? dans cet article je vous offre un workbook pour déterminer votre client idéal : cliquez ici pour le recevoir.

Il est assez rare qu’on commence sa vie professionnelle par l’entrepreneuriat. Et si on y pense, on se dit qu’on va faire ses premières expériences en tant que salarié.

Ceci dit avec les microentreprises, c’est beaucoup plus simple de se lancer. Ainsi, en 2019 386 326 micro entreprises ont vu le jour. (source portail-auto-entrepreneur)

Et dans les micro entrepreneurs, on trouve bon nombre d’infopreneurs.

Infopreneur ? mais c’est quoi ?

L’infopreneur est un entrepreneur qui vend ses prestations en ligne. Pour ça il propose du contenu gratuit sous forme d’articles, de podcasts ou de vidéos. Il propose également des produits à la vente comme des formations ou des ebooks.

C’est une excellente façon de se reconvertir professionnellement. Puisque finalement il suffit d’un ordinateur, d’un smartphone et d’une bonne connexion internet… et bien sûr d’une bonne dose de créativité.

Quels avantages à l’infopreneuriat ?

La liberté de l’infopreneur

homme sur une balançoire avec un ordinateur sur les genoux

La liberté de travailler de n’importe quel endroit dans le monde, pourvu qu’à un moment on ait une connexion internet et de l’électricité.

Mais aussi la liberté entrepreneuriale bien sûr qui permet de s’affranchir du salariat et d’un patron, ainsi que des horaires imposés.

Faire ce qu’on aime.

L’avantage de créer ce business sur internet c’est qu’on peut vraiment faire ce que l’on aime. C’est d’ailleurs recommandé ! quitte à changer de métier, autant aller vers une passion. Au moins, vous n’aurez pas l’impression de travailler tous les jours.

Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie.

Confucius.

La flexibilité de l’infopreneur

On peut choisir de travailler la nuit, le jour, à n’importe quelle heure. On peut même quand on est assez avancés et organisés, ne travailler qu’à mi-temps sans que cela impacte le niveau de salaire (il faut quand même être bien lancé en tant qu’infopreneur pour arriver à ce stade).

Quelles activités peut-on faire quand on se lance dans l’infopreneuriat ?

Il y a en réalité une multitude de sujets à proposer pour créer son business en ligne. Par exemple si vous êtes coach sportif, vous allez pouvoir faire des vidéos de conseils sur le sport, la musculation, puis proposer vos propres formations payantes une fois que vous aurez une communauté qui vous suivra.

Mais on peut tout aussi bien parler de maçonnerie et proposer des tutos pour construire sa maison, pourquoi pas. Ou créer un blog sur le dressage de chiens, etc.

En général on va proposer des services, sinon cela devient une boutique en ligne.

Quelles compétences faut-il avoir pour devenir infopreneur ?

Alors là vraiment, tout est possible. Vous pouvez partir de zéro, penser que google est une nouvelle danse à la mode ou ne rien connaître au monde des réseaux sociaux, ce n’est pas grave.

Je dirais que la compétence la plus importante à avoir est : la curiosité.

Et sa petite sœur : l’envie d’apprendre.

Et bien sûr ne pas avoir d’aversion totale pour le monde du web. Sinon, tout est possible. Il faut se pencher dessus. Et se former : en ligne !

Ensuite il suffit d’avoir la compétence ou la passion de ce que vous voulez proposer à vos lecteurs et futurs clients.

En effet, il est tout à fait possible d’être débutant dans son domaine et de faire partager à vos lecteurs votre évolution, ce que vous apprenez. Et même parler de votre évolution en tant qu’infopreneur. Au fur et à mesure, vous allez acquérir assez d’expérience pour pouvoir devenir un expert dans votre domaine et être reconnu comme tel.

Ceci dit il y a certains domaines où il sera plus rassurant à la fois pour vous mais aussi pour vos futurs clients, que vous ayez un diplôme ou une certification. Je pense par exemple à la naturopathie, ou à la nutrition.

Concernant mon domaine, les avis sont partagés pour le coaching. Certains pensent qu’il n’y a pas besoin d’avoir suivi une quelconque formation, d’autres préfèrent des coachs certifiés.

A vous de voir comment vous vous sentirez le plus à l’aise.

Mais une certification ou une reconnaissance permet de faire face à un éventuel syndrome de l’imposteur.

Vous allez également développer tout un tas de compétences transverses : effectivement quand on démarre son business, on apprend à être multi-casquettes.

Comme vous voyez tous les champs sont possible, vous êtes donc votre seule limite.

Quel état d’esprit pour entreprendre en solo sur internet ?

Ce qui est révolutionnaire avec l’infopreneuriat est que vous allez créer votre job de rêves. Qui ne désire pas dans ses rêves les plus fous vivre de sa passion, faire ce qu’il aime quand il veut et où il veut ?

Petit bémol : Attention, j’ai dit que c’était possible, je n’ai pas dit que c’était facile. En effet, ce n’est pas parce que on l’a décidé, qu’on peut arriver la fleur au fusil, et qu’en un claquement de doigts tout se fait. Ou en tout cas, cela ne suffit pas.

Il faut que vous soyez motivés. Être infopreneur nécessite beaucoup de travail, il faut apprendre. Et développer ses compétences, ses qualités, son état d’esprit :

  • Créativité,
  • Curiosité
  • Mindset (état d’esprit) d’entrepreneur
  • Persévérance
  • Stratégie
  • Innovation
  • Réflexion
  • Sorties de zone de confort
  • Adaptation

Bref, c’est une aventure. Qui est très intéressante à vivre du point de vue humain et professionnel. Mais aussi du point de vue remise en question.

Toujours là ? Alors on continue !

Je veux me lancer en tant qu’infopreneur : par quoi je commence ?

Comme dans toute création de business, il va falloir s’organiser un peu.

1 Trouver son idée de business en ligne

C’est la première étape. Comment trouver le sujet sur lequel vous voulez créer votre petite entreprise ?

Vous allez lister toutes vos passions. Ce qui peut aussi englober votre métier actuel si vous voulez juste être indépendant. Ne vous limitez pas, cela peut aller du crochet, à la pêche à la ligne en passant par la lecture en latin de livres anciens.

Une fois que cette liste est remplie, laissez parler votre cœur, pour laquelle de ces passions vous vibrez réellement ?

Bref, il n’y a plus qu’à choisir. Pour vous aider dans votre choix, vous allez aussi vous appuyer sur ce qui a le plus de chances de marcher, bien sûr ! Car même si vous êtes hyper fan de l’élevage des Phasmes et de leur reproduction, je doute un peu qu’il y ait un véritable marché à conquérir.

2 Faire une étude de marché.

C’est une étape importante pour vous faire une idée de la demande sur le sujet que vous avez choisi.

Pour cela : google est votre ami.

Vous allez faire des recherches sur ce moteur, et voir combien il y a de réponses à votre demande spécifique. Cela vous donnera une idée du nombre de résultat de ce mot comme on peut le voir sur la photo, quand je cherche infopreneur : 605 000 résultats.

resultat de recherche google

C’est donc le nombre total de résultats sur ce terme.

Vous pouvez également vous rendre sur le site “answer the public” et faire la même chose pour voir un peu ce que recherchent les gens en général. Quelles sont leurs interrogations. Si il n’y a rien ou pas grand-chose, attention de ne pas tomber sur un sujet trop peu populaire et qui serait peut-être difficile à développer.

Visitez les blogs pour vous familiariser, et voir ce que vos futurs éventuels concurrents proposent.

Allez jeter un œil également sur les réseaux sociaux, les groupes facebook, instagram, pinterest, vous pourrez également trouver des informations importantes sur votre sujet. Et également la façon dont laquelle ce sujet est abordé.

Sujet rare ou populaire ?

Encore une fois, si il n’y a pas beaucoup de personnes qui proposent des articles ou des vidéos sur le sujet que vous avez choisi, ce n’est pas bon signe. Ca ne veut pas dire que cela ne fonctionnera pas. Mais ça risque d’être plus difficile, puisque ça veut dire aussi qu’il n’y a pas beaucoup de gens qui recherchent des informations sur le sujet. Donc vous n’aurez pas une audience énorme.

A contrario, un sujet qui est très demandé, et où il y a énormément de résultats dans les moteurs de recherche, sera un secteur où il sera sans doute difficile de percer. La concurrence va être rude !

A vous de voir, de peser le pour et le contre dans les deux situations. Rien n’est impossible, si vous voulez absolument choisir un sujet très populaire, il n’y a pas de raison que vous n’y arriviez pas. Ne laissez personne vous dire le contraire. Si vous vous trouvez dans un secteur qui déborde déjà, libre à vous de vous nicher très précisément dans ce secteur. C’est une solution.

Par exemple : si je prends le secteur des régimes et de la perte de poids. C’est vaste, mais je peux décider de me nicher dans la perte de poids pour les femmes à partir de 50 ans. Cela réduit déjà la voilure.

3 Avec quel support voulez-vous communiquer pour votre projet entrepreneurial?

Une fois votre idée validée, vous allez créer du contenu. Peut-être que vous avez déjà des préférences sur le type de support.

podcast
  • Podcasts
  • Vidéos
  • Articles ?

Certains infopreneurs ne communiquent que par un seul support (il y a quand même toujours un blog derrière pour accueillir les contenus). A vous de choisir ce qui vous plait le plus.

Attention à ne pas créer uniquement du contenu sur un réseau social. En effet même si vous pouvez vous développer très rapidement sur (par exemple) instagram, si vous n’avez pas un support qui vous appartient comme un blog, vous courrez le risque de tout perdre.

Vous pouvez décider de créer des vidéos, articles et podcasts, mais en privilégier un seul. Encore une fois, à vous de tester et de voir ce qui vous convient le mieux, et ce qui plait le plus à votre audience.

Créer une chaine Youtube est très facile. Il y a d’ailleurs des tutos que vous trouverez facilement sur la chaine.

4 Créer son blog

Comme je vous le disais plus haut, même si vous avez décidé de privilégier les vidéos YouTube, il est nécessaire de créer votre blog pour plus de visibilité et pour garder la propriété des vos contenus.

Trouver un nom de blog

Trouver un nom qui vous conviendra en accord avec votre sujet de préférence, et en Français pour plus de clarté si on vous recherche. Si vous n’avez pas d’idées, vous pouvez toujours créer un nom de domaine avec votre prénom ou votre nom complet. L’avantage, c’est que si vous voulez changer de thème, vous pourrez garder le même nom !

Le blog vous servira à accueillir les personnes qui voudront en savoir plus sur vous.  Et également à leur envoyer des mails, leur proposer des formations, ou des bonus gratuits.

Et bien sûr il vous faudra remplir ce blog d’articles et/ou de vidéos et/ou de podcasts. La régularité est de mise.

5 A qui je m’adresse ?

communiquer

Créer du contenu c’est bien, mais savoir à qui vous allez parler, c’est mieux. C’est à dire qu’il faut commencer à créer votre persona, votre client idéal, pour savoir quels sujets aborder et comment.

Dans cet article, je vous propose de télécharger gratuitement un workbook rapide pour vous permettre de définir votre persona pour débuter votre business.

Retrouvez le en cliquant ICI

Comme on l’a vu dans l’exemple précédent vous pouvez vous adresser aux femmes de 50 ans qui souhaitent perdre du poids. C’est un bon début, mais ce n’est pas encore assez affiné.

Il est fort possible qu’au fil du temps votre business évolue. Que votre cible change aussi.

6 Les réseaux sociaux.

Il va falloir maintenant gagner en visibilité. L’infopreneur travaille sur le web n’est-ce pas. Donc même si vous n’accrochez pas avec les réseaux sociaux, vous devez vous y intéresser. Il faut savoir qu’il existe des infopreneurs qui ne vendent que sur les réseaux sociaux.

Définissez quel réseau social vous convient le mieux, non, pas à vous, à votre business en ligne, et intéressez-vous y. Allez discuter sur les groupes facebook, commentez les posts instagram des personnes qui font la même chose que vous, allez chercher votre client idéal…

7 Communiquez.

Partagez vos articles, parlez de vos offres, proposez des vidéos dans votre thème. S’il est facile de créer un compte sur un réseau social, il peut être plus compliqué de se faire connaître. Cela nécessite donc que vous dégagiez du temps pour communiquer dessus. Proposer des lives, où votre audience apprendra à vous connaître. Se montrer en live est parfois une épreuve, mais cela vous rend plus réel !

C’est donc le moment de sortir de sa zone de confort et de se montrer face caméra.

Persévérez pour atteindre votre objectif dans votre business

Une fois que vous avez construit votre blog, votre chaine, vos réseaux sociaux, il faut savoir faire preuve de persévérance. Tout n’arrive pas en un mois. Enfin pas pour tout le monde. Car si, certains infopreneurs commencent à trouver leurs premiers clients dès le premier mois (j’en ai rencontré), d’autres galèrent beaucoup plus longtemps !

 Mais chacun son rythme. L’important c’est de s’accrocher, surtout dans les moments de doute, car il y en aura forcément.

L’aventure entrepreneuriale n’est pas un long fleuve tranquille. C’est même plutôt des montagnes russes.

C’est pour ça que je propose des coachings sur le développement de son mindset d’entrepreneur, car c’est tellement dommage d’arrêter quand on s’est lancés et qu’on est peut-être à quelques pas de sa réussite.

Travailler un mindset d’entrepreneur.

femme sur une route qui montre ses muscles

Pour avoir un mental d’acier dans son business, il y a plusieurs choses à prendre en compte comme par exemple :

  • L’organisation : reconnaître l’urgent et l’important
  • La concentration : pouvoir être productif
  • La motivation : en cas de coup de mou
  • La bienveillance envers soi-même : faire de son mieux
  • Gagner en confiance en soi
  • Douter efficacement
  • Toujours apprendre
  • Rebondir
  • Prendre des risques
  • Accepter d’échouer
  • Et recommencer.

Tout un programme n’est-ce pas ?

Musclez votre confiance en vous.

La confiance en soi est un sujet dont je parle beaucoup. En tant qu’entrepreneur solo, vous allez être confrontés à des doutes, des décisions à prendre. Et en général, on est seuls face à ces doutes.

Donc savoir, être persuadés qu’on peut compter sur nous-même en cas de coup dur, c’est un avantage énorme.

La confiance en soi permet d’échouer sereinement sans crainte du jugement.

Cela fait partie aussi d’un mindset positif.

Et gardez intacte votre motivation.

Même si le sujet qu’on a choisi nous passionne, si on est contents de se lever le matin pour travailler sur son projet, parfois les événement peuvent entraver notre motivation.

Pour se motiver ou se remotiver il est important de se rappeler son « pourquoi » pour quelle raison vous avez décidé de vous lancer. L’objectif que vous voulez atteindre.

Se former quand on est infopreneur

Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours.

Gandhi

Ne vous reposez pas sur vos lauriers. Continuez d’apprendre, de nourrir votre esprit de nouvelles idées. Cela boostera votre créativité et vous ouvrira de nouvelles portes.

On a tous les moyens de se former maintenant, en passant évidemment de la formation en ligne auprès d’autres infopreneurs comme vous. Mais aussi en lisant des livres, ou en les écoutant, en regardant des vidéos. Les contenus gratuits sont très riches, mais vous mettrez beaucoup plus de temps à apprendre qu’en passant via une formation.

Quel que soit le support, il est important de continuer à se former.

Vous pourrez aussi rencontrer des personnes comme vous avec qui vous lierez des liens d’entrepreneurs.

Créer du lien avec les autres infopreneurs.

Ce n’est pas parce qu’on est derrière un écran qu’il est impossible de nouer de nouvelles relations. Vous pourrez trouver des collègues entrepreneurs sur les réseaux sociaux, à force de communiquer sur ces plateformes, on finit par avoir l’impression d’avoir des collègues de travail. D’ailleurs les apéros zoom, ou Facebook petits déjeuners commencent à fleurir ! Bien sûr l’effet est multiplié avec la crise sanitaire et les multiples confinements.

En tout cas il est très intéressant de choisir un groupe où vous vous sentez bien. Et pourquoi pas le créer et partager vos questions vos expériences comme dans la vraie vie.

Cela sera peut-être aussi l’occasion de proposer des lives en duo sur votre réseau social préféré.

Pour conclure

Devenir infopreneur est vraiment une option intéressante pour quiconque souhaite se reconvertir professionnellement. Il n’est pas fait pour tout le monde, j’espère qu’avec cet article vous y verrez un peu plus clair sur ce métier très riche.

Merci d’avoir lu cet article, si il vous a plu, partagez le :

  • par mail,
  • sur les réseaux sociaux,
  • invitez vos amis à le lire,

Cela me permettra de gagner en visibilité. Merci beaucoup 🙏

Partager l'article

14 réflexions sur “Infopreneur : Comment se lancer sur internet”

  1. Très bel article. Bien résumé. L’infopreunariat attire de plus en plus de monde, mais il faut être conscient de l’investissement que cela représente pour en vivre et pour accéder à cette liberté qui n’a vraiment pas de prix… 🙂 Merci !

  2. Super article très complet 👍🏻 Ça permet vraiment de se re motiver , car effectivement c est mon rêve, quitter le salariat pour devenir infopreneur 😉

  3. Bonjour Yseult,
    Merci pour cet article très complet et fort intéressant.
    C’est vrai que la vie d’infopreneur peut faire rêver mais il faut de nombreuses qualités pour réussir dont la persévérance durant la traversée du désert. Bien s’entourer est aussi déterminant.
    Je te souhaite une belle continuation et beaucoup de succès:-)

  4. Waouh, quel article complet!
    Je suis passée car là case certification pour mon activité de Fischer en ligne, à la base pour me sentir légitime mais au final pour toutes les compétences acquises 😁

  5. C’est clair, c’est concis, j’aime beaucoup le style 🙂 Tout est dit. J’aurais quand même envie de rajouter que le contenu de son blog est à envisager comme un investissement. Le contenu est ce qui fait la richesse de son site, ce qui nous permet de créer un lien avec notre client idéal et de nous différencier de la concurrence. Merci pour cet article très complet.

  6. C’est clair, c’est concis, j’aime beaucoup le style 🙂 Tout est dit. J’aurais quand même envie de rajouter que le contenu de son blog est à envisager comme un investissement. Le contenu est ce qui fait la richesse de son site, ce qui nous permet de créer un lien avec notre client idéal et de nous différencier de la concurrence. Merci pour cet article très complet.

    1. Bonjour Gladys merci pour ton commentaire, et oui tu as raison, le contenu est ce qui pimente le tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *