Faites que les choses deviennent possibles

CROYANCES LIMITANTES : COMMENT S’EN DÉBARRASSER ?

Vous pouvez aussi regarder la vidéo de cet article .

Avant de voir comment se débarrasser de ses croyances limitantes, un petit rappel : Une croyance limitante c’est quelque chose que l’on pense être une vérité et qui nous empêche d’avancer. Qui nous freine dans notre vie voire qui nous empêche d’être épanouis, heureux. Vous pouvez retrouver mon article sur comment identifier les croyances limitantes ici

Pour rappel ce sont des phrases ou des idées que l’on nous a répété, inculqué durant l’enfance, l’adolescence, que l’on a acquis et qu’on pense être la vérité.

D’accord mais comment s’en débarrasser de ces croyances limitantes ? Mais d’abord :

Dans quel cas c’est un handicap une croyance limitante ?

Les croyances limitantes sont des barrières

Bien souvent on ne prend même pas conscience qu’on peut avoir des croyances limitatives. On vit, on pense, on est… Mais on ne se pose pas de questions. Alors forcément on ne sait pas qu’il est utile de se débarrasser de ses croyances limitantes.

Vous allez me dire, oui mais bon, c’est pas grave. Non c’est pas grave du tout. Sauf que si par exemple, vous avez en projet de vous mettre à votre compte, de monter un business, et que vous ne faites pas un petit travail sur vous pour aller chercher vos pensées limitantes et vous en débarrasser, il est fort possible que vous vous retrouviez avec des freins qui vous empêchent de réussir. C’est quand même dommage non ?

Une croyance limitante est handicapante à chaque fois qu’elle nous empêche

  • D’être nous-même
  • De nous épanouir
  • De réussir un projet un objectif
  • D’avancer
  • Ou qu’elle génère une peur de passer à l’action.

Par exemple : Stéphanie qui s’ennuyait ferme dans son boulot salarié de graphiste, rêvait de monter son cabinet de graphiste, ou bien au moins de devenir freelance. Seulement dans sa famille, le travail, c’était l’entreprise, le salariat et rien d’autre. Sa mère lui répétait toujours que si elle quittait son emploi elle se mettrait en danger, n’aurait plus d’avantage, qu’il y avait trop de personnes comme elle et qu’elle devait s’estimer heureuse d’avoir du boulot.

Pas facile de suivre son rêve d’autonomie quand on a en tête ce genre de croyances limitantes.

Vous imaginez la suite : Stéphanie est de plus en plus mal, mais elle a trop peur de lâcher « la proie pour l’ombre » etc.. Un jour, son entreprise la licencie et là c’est le déclic. Elle va enfin monter sa petite entreprise.

Quand elle a fait un coaching pour démarrer son business, elle a travaillé sur son Mindset car ses peurs étaient fortes et l’empêchaient d’avancer.

Au début, à chaque fois qu’une solution était envisagée, elle n’y voyait qu’un nouveau problème. Une fois qu’elle a pu identifier ses peurs, ses pensées limitantes, tout s’est débloqué.

Prendre conscience de nos croyances limitantes pour s’en débarrasser.

C’est le premier pas. La prise de conscience est importante. Lorsque la petite phrase, la croyance limitante la pensée négative pointe son nez : On se dit :

STOP

Arrête de penser ça.
  • Je t’ai remarquée,
  • je t’ai vue,
  • et je vais t’éliminer.

La prise de conscience c’est vraiment le premier pas pour se débarrasser de ses croyances limitantes. Cela fait partie des principes de l’intelligence émotionnelle.

OK, maintenant qu’on sait que la pensée limitative est là, qu’elle nous freine dans notre entreprenariat, dans nos projets, qu’est-ce qu’on en fait ?

La croyance limitante : s’en débarrasser ou pas.

Quoi ? Avez-vous bien lu ? S’en débarrasser OU PAS ?

on se pose la question

Oui, car on a vu dans l’article comment faire pour les démasquer, que parfois les croyances limitantes avaient un intérêt caché à exister.

Pour rappel, on a tous autant que nous sommes une aversion, plus ou moins consciente, au changement, et quand on doit atteindre un objectif de changement on a donc des peurs. Il est bien plus facile de rester dans sa zone de confort, plutôt que d’agir. Donc la croyance qui vient à l’esprit d’une personne qui veut créer son entreprise pour être plus libre, autonome, travailler pour elle etc., mais a peur de la concurrence, peur de se planter, peur du jugement de son entourage va être : « j’ai envie de me lancer mais ça ne marchera jamais car il y a trop de monde sur le marché ».

Et l’intérêt caché de cette croyance est qu’au lieu d’agir cela lui permet de rester dans sa zone de confort et de se trouver des excuses à l’inaction.

Donc :

Une fois que vous avez fait le travail

  • De débusquer les croyances,
  • Et d’en être conscients,

Posez-vous maintenant la question : Qu’est-ce que j’ai envie de faire ?

Garder ces croyances, ne pas agir, et rester dans ma zone de confort ?

Ou bien travailler sur moi, apprendre à modifier ces croyances, passer à l’action et tenter le coup ?

Si vous êtes dans la team « je passe à l’action » alors on continue :

Exercice pour remplacer une croyance limitante par une croyance d’ouverture

Nous sommes ce que nous pensons

Bouddha

Prenez le carnet dans lequel vous faites vos exercices d’autocoaching ou bien une feuille si vous n’en n’avez pas.

Notez vos pensées limitantes (celles que vous avez découvertes lors du précédent exercice) si vous ne l’avez pas fait je vous invite à le faire en premier.

En face de chaque croyance limitante, opposez-lui une nouvelle croyance, une nouvelle pensée positive. Prenez le temps de faire cet exercice pour chaque pensée limitative qui vous freine.

on peut y arriver
Je peux y arriver

Exemple :

J’ai envie de devenir freelance en RH, mais il y a trop de monde sur le marché, c’est très dur de trouver des clients et d’en vivre, en plus je ne connais personne, ça ne marchera pas.

On remplace cette phrase par :

J’ai envie de devenir freelance en RH, je sais qu’il y a beaucoup de monde sur le marché, que c’est difficile de trouver ses premiers clients. Mais j’ai très envie de faire ça, je suis très motivée, je vais donc réfléchir à ma stratégie pour y arriver, prendre sur moi et développer mon réseau. Je suis capable d’y arriver car tout le monde a sa place. Je crois en mes capacités.

Cette nouvelle phrase est plus ouverte et surtout est positive. On prend conscience des difficultés, il ne s’agit absolument pas de nier les obstacles, mais de changer son Mindset afin d’avoir un mental d’acier et d’y croire.

Vous allez me dire, mais c’est si simple ? En fait oui. C’est simple. Mais ce qui est important et qui déterminera la réussite du changement de pensée est la répétition. C’est-à-dire que ce n’est pas parce que c’est simple à faire qu’il faut arrêter de le faire.

À chaque fois que votre esprit voudra vous imposer une croyance limitante, vous allez devoir changer cette croyance et la « repositiver ».

Les barrières des croyances limitantes sont abaissées

Alors maintenant foncez. Vous n’avez plus d’excuses pour sortir de votre zone de confort. Prenez votre planner, planifiez vos objectifs, vos actions, et GOOOOO

Dites-moi en commentaire quelle est votre première action après avoir débarrassé votre esprit de vos croyances limitantes ? Et si vous avez besoin d’être accompagné parce que c’est encore flou ou c’est compliqué ➡️ Cliquez ici

Partager l'article

11 réflexions sur “CROYANCES LIMITANTES : COMMENT S’EN DÉBARRASSER ?”

  1. Merci.
    Voici une bonne base et une méthode pour se libérer de nos croyances limitantes.
    Ce n’est pas des discours vagues sur le problème, en lisant ton article on a des billes pour agir, un exemple concret du changement de perspective qu’il faut atteindre sans installer de nouvelles croyances (“Je veux me lancer Freelance en RH. Il y a de la concurrence, mais MOI, je vais tous les écraser !”)
    Un audio inspirant sur le sujet :
    https://podcasts.apple.com/fr/podcast/le-gratin-par-pauline-laigneau/id1350242252?i=1000498753664

  2. Très intéressant et bien expliqué merci Yseult ! En fait le coaching est aux croyances limitantes ce que l’hypnose est à l’inconscient : une façon de reprogrammer notre cerveau de façon à ce qu’il soit une aide dans notre épanouissement ! Sachant que ces barrières ont souvent un but caché comme nous protéger, rechercher la sécurité… il est important de le comprendre aussi !

  3. Merci pour cette touche de rappel. il est incroyable de voir le nombre de croyances qui dirigent notre vie, et s’en apercevoir est déjà un grand pas ! je vois l’effet que cela produit : le moment où la personnes que je coache se rend compte de sa croyance limitante est magique !

  4. Ping : Si tu n'aimes pas l'endroit où tu es bouge, tu n'es pas un arbre / Podcast 6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *