fleur qui pousse dans un rocher

Comment développer sa résilience en tant qu’entrepreneur

La résilience qu’est ce que c’est ?

C’est la capacité à rebondir après un choc traumatique plus ou moins important. Dans les années 50, les psychologues se sont intéressés à ce phénomène sur les enfants qui avaient vécu des traumatismes.

Et c’est Boris Cyrulnik neuropsychologue, qui popularise le terme de résilience.

Et pour les entrepreneurs c’est quoi la résilience ?

En fait, c’est la même chose, sauf que cela ne va pas être une capacité à rebondir après un traumatisme vécu dans la vie de tous les jours, mais un traumatisme dans la vie professionnelle.

Ce qui pour un entrepreneur est très proche de la vie privée car son business, c’est un peu de sa personne. C’est très différent d’un salariat. Bref, si vous êtes entrepreneur, et que vous avez cette force mentale vous avez un sacré atout pour faire face aux aléas de l’entrepreneuriat.

Développer sa résilience pour son business

On le sait, quand on monte sa boite, son business, on prend des risques. C’est vraiment une aventure, et comme toute aventure qui se respecte, il va nous arriver des bonnes choses, des rencontres des opportunités, on va apprendre. Et on va aussi vivre des déboires, et face aux échecs.

Des déceptions qui entament notre moral, notre motivation, qui vont nous amener des doutes sur ce qu’on fait, sur notre capacité à réussir.

Et c’est là que cette fameuse résilience entre en scène.

La résilience après un échec.

Si vous créez votre business, et que vous ne connaissez aucun échec, je crois que j’aurais du mal à y croire. Ou alors, c’est que vous ne vivez pas l’échec comme un échec, mais comme une expérience, et là je dis :

BRAVO !

pingouin qui applaudit

Et du coup vous avez surement une capacité de résilience hors du commun !

Bon la grande majorité des entrepreneurs vivent à un moment ou un autre des échecs. C’est pas grave, il faut juste les reconnaître, et surtout savoir en tirer des leçons pour recommencer différemment.

Et c’est justement là dans l’idée de recommencer qu’on va avoir besoin de la résilience.

Se reconstruire après un échec cuisant peut prendre du temps et être plus ou moins facile à faire.

Donc pour certains, ce sera un réglage à faire, et ils vont recommencer, s’adapter. Pour d’autres, ils vont refaire leur CV et chercher un boulot salarié.

Il n’y a pas de jugement. Chacun réagit comme il peut et parfois on peut aussi repartir vers le salariat et recommencer plus tard.

Mais être résilient dans ces cas-là est quand même une force parce que finalement c’est une capacité à rebondir, et à retourner les choses de façon positive plutôt que de rester dans un coté négatif d’une déconvenue.

Résilience et Mindset

On parle souvent du mindset de l’entrepreneur. L’état d’esprit à avoir quand on démarre un business. Et bien la résilience fait partie de ce mindset. Finalement l’idée est d’intégrer dans cet état d’esprit que dans cette aventure entrepreneuriale que vous avez choisie, vous devez aussi développer un état d’esprit d’entrepreneur à la fois positif et humble, et curieux. Et cet état d’esprit implique d’accepter l’échec, et d’accepter de recommencer.

Comment développer sa résilience

Quand on se plante, ou qu’on en soit dans son business, c’est dur. C’est pas facile de l’accepter notre égo en prend un coup. Ce n’est pas facile de vivre avec cette déception tous les jours. Et comme dans un processus de deuil, on peut vivre le déni, puis la colère etc…

Chez les personnes résilientes, on peut remarquer une grande capacité à voir les évènements sous des angles différents. C’est à dire qu’ils vont souvent voir une opportunité dans une situation difficile. Ce n’est pas donné à tout le monde, mais en travaillant sa vision des choses, on peut y arriver.

Réduire la peur.

Pour augmenter sa capacité à rebondir, il semble important de diminuer ou d’éradiquer ses peurs. Et pour ça :

  • Cultiver l’optimisme en toute circonstance,
  • Dédramatiser ce qui nous fait peur
  • Déloger les croyances limitantes,
  • Avoir une vision de son business, et une longueur d’avance
  • Avoir un plan B ou C
  • Bien s’entourer.
  • Travailler sa confiance en soi.

Sport et résilience

boxeuse

Si vous êtes sportif, vous avez un avantage par rapport aux autres. En effet le sport et notamment le sport en compétition aide à avoir un mental très fort face à l’adversité.

En effet le dépassement de soi, notamment dans les sports d’endurance, entrainent énormément le mental. Donc si vous êtes entrepreneur, et sportif, vous devez pouvoir aller puiser dans vos ressources pour rebondir lors d’un échec.

A ce sujet vous pouvez lire le livre sport et résilience .

Et si vous ne faites pas de sport, pensez à essayer pour développer votre mental face à l’adversité.

faire face à l’adversité 

Pour augmenter sa résilience, on va d’abord s’écouter, prendre en compte sa souffrance d’avoir échouer mais sans se juger (exit les : t’es nul etc…)

Petit à petit essayer de retrouver des petites choses positives. Même si on en trouve qu’une tous les jours, c’est déjà ça. Essayez de vous faire plaisir.

Comme si on passait de la pommade sur un bleu pour qu’il s’atténue.

Un fois que le bleu est parti, que ça fait un peu moins mal (et la durée du bleu dépend de chacun).

Vous allez pouvoir repasser à l’action, petit à petit. Et revenir sur l’échec pour savoir ce qui s’est passé, et comment vous auriez pu faire différemment. Il faut être prêt pour ça car quand on est encore dans le déni, on peut attribuer la faute aux autres, à la conjoncture, au beau temps ou au mauvais temps, bref on ne reconnaît pas sa responsabilité. Mais c’est pas grave d’avoir mal fait les choses, ce qui est plus embêtant, c’est de ne pas le voir, parce que vous risquez de recommencer.

Puis une fois qu’on a vu là où on s’est plantés. Se poser la question :

  • Est-ce que je recommence ?
  • Ou bien je fais autre chose, différemment ?

Il se peut que vous soyez dégoûtés. Prenez le temps de réfléchir.

La résilience, le fait de rebondir vous amènera une nouvelle motivation. Peut-être que vous pouvez avoir envie de développer de nouvelles compétences, et qu’en suivant une formation vous allez vous rebooster. Pour d’autres, une nouvelle idée émergera et vous rebondirez avec cette idée.

Pour conclure

La résilience est un atout pour les entrepreneurs car elle leur permet de rebondir plus facilement après un échec ou face à l’adversité. Pour la cultiver, essayez de voir l’avenir sous un angle positif, travaillez votre confiance en vous et votre motivation, et en cas d’échec, analysez ce qui s’est passé de façon la plus objective possible pour pouvoir redresser le tir ou agir différemment pour la prochaine fois.

Merci d’avoir lu cet article, si il vous a plu, partagez le sur les réseaux sociaux, cela m’aidera à gagner en visibilité.

Partager l'article

6 réflexions sur “Comment développer sa résilience en tant qu’entrepreneur”

  1. Effectivement, on entend beaucoup parler de résilience mais pour des choses personnelles. Bonne idée de l’associer également au milieu professionnel !
    Il y a encore quelques temps, je me disais justement que je n’avais pas eu assez d’échec pour réussir…
    Aujourd’hui, avec le recul, je me rends compte que les traumatismes que j’avais vécus étaient tellement violents, dans ma vie perso, que j’avais préféré m’en coupé. Sans m’en rendre compte évidemment.
    À présent, je me rends compte que c’était de la résilience. Et dans tous les cas, les quelques déconvenues que j’ai pu avoir dans le milieu professionnel, je les prend, comme tu l’indiques, de manière positive et qui m’ont fait grandir !
    Merci pour ton article 🙂

    1. Ce sont souvent les prises de consciences qui nous font avancer. Et on peut prendre conscience quand on est suffisamment en confiance en soi pour s’introspecter.

  2. Bonjour, Merci pour la définition de la résilience. On en entend souvent parler, mais on ne sait pas tous ce que c’est !

    C’est vrai qu’en France, nous sommes en général plutôt défétiste par rapport à nos « erreurs »/ »échecs » professionnels plutôt que de les percevoir comme expériences et apprentissages.

    Poour réduire la peur, ce qui peut être aussi très efficace est de se confronter à nos peurs justement et de se demander: Qu’est-ce qui pourrait arriver de pire? Et est-ce insurmontable? Que faire si ça arrive? Avec des clefs à la main, les peurs s’envolent et on reprend confiance en soi pour la suite. De plus, il est extrêmement rare que le pire que l’on imagine ne se produise rêellement.

    Et lorsque l’on échou, essayer de prendre du recul sur la situation et voir comment peut-on la gérer si ça se reproduit.

    Je trouve que le pire est de ne pas agir par peur !
    En tout cas, c’est un sujet super intéressant ! Merci !

    1. Merci Marie pour ton commentaire. Oui je suis d’accord avec toi, le pire est surement de ne pas agir par peur. Et on peut se dire aussi : « au pire quoi? » Et c’est là qu’il faut se faire confiance pour se dire, « je rebondirai ».
      Avoir confiance c’est accepter aussi d’échouer.

  3. Très bel article, la résilience est une force dans tous les domaines de vie. C’est important de savoir comment l’activer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *