J’ai testé la méthode POMODORO, les 25 minutes POMODORO. Dans cet article je vous partage cette astuce pour gagner en efficacité.

  • Pour les entrepreneurs,
  • Les freelances,
  • Les étudiants,
  • Ou pour le télétravail.

J’ai donc testé cette technique pomodoro et je vous donne mon avis sur son efficacité.

Je m’appelle Yseult je suis Coach professionnelle. Je vous accompagne pour créer et développer votre business en gardant et un mindset et une motivation au top !

Vous pouvez aussi regarder la vidéo sur ma chaîne youtube.

La technique pomodoro qu’est ce que c’est?

La technique pomodoro nous vient de Francesco Cirillo qui a développé une méthode de gestion du temps. Pomodoro ca veut dire Tomate en Italien. Et pourquoi ce merveilleux fruit a t il donné son nom à une méthode de gestion du temps ? Et bien parce que ce Monsieur avait dans sa cuisine un minuteur en forme de tomate…tout simplement.

Pendant longtemps on prônait le multi tâche. Mais depuis peu on sait que c’est complètement contreproductif. En effet, il vaut mieux se concentrer sur une tâche à la fois. Cette technique pomodoro sert à nous garder concentrés sur ce qu’on fait.

Le test de la technique pomodoro

To do list
To do list

Vous prenez votre todo list de la journée, et c’est parti pour la première action :

Tout d’abord Vous décidez d’une tâche à effectuer. Si vous vous organisez avec le batching, vous pouvez faire des sessions à chaque action.

Pour que la technique soit vraiment efficace, avant de commencer, coupez toute source de distraction. Notifications de mails, et téléphone sur avion par exemple.

Et bien sûr, munissez-vous soit d’un minuteur, soit du compteur de votre téléphone.

Pour tester la méthode pomodoro j’ai décidé d’écrire le script de cette vidéo en utilisant la méthode. Je me sers de mon téléphone sur lequel j’ai téléchargé l’application « focus to do ». (mais vous pouvez tout à fait utiliser un minuteur de cuisine) et on va diviser le travail par intervalle.

  • Normalement on utilise des intervalles de 25 minutes.
  • Dès qu’un intervalle est passé, vous prenez 5 minutes de pause.
  • Vous pouvez ensuite reprendre un cycle de 25 minutes et cela 4 fois.
  • Au bout de 4 cycles, prenez une pause plus longue. Entre 15 et 30 minutes.

Si vous êtes dérangés pendant un cycle de pomodoro, il faut recommencer le cycle au début des 25 minutes.

Au final, ce script m’aura prit 3 pomodoros juste pour l’écriture en vrac.

Mon avis sur cette technique pomodoro

L’avantage de cette méthode, c’est que 25 minutes, ce n’est pas long, donc si on doit faire un travail qu’on n’a pas envie d’accomplir, comme par exemple la comptabilité ( je sais pas pour vous, mais moi je n’aime pas ça),

je pense que le fait de comptabiliser son temps en nombre de pomodoros me rendra la tâche moins pénible et j’aurais envie d’aller plus vite, du coup de me concentrer plus sur ce que je fais pour m’en débarrasser. Cela va surement m’éviter la procrastination, surtout une fois que je saurais de combien de pomodoros j’ai besoin pour faire complètement ma compta.

C’est donc un outil qui peut vraiment servir pour éviter de procrastiner, et qui permet aussi de prendre conscience qu’on commence une tâche, de préparer le cerveau à l’accomplissement de cette tâche. Du coup on aura certainement tendance à être plus focus. En tout cas c’est ce que j’ai ressenti en faisant le test.

Le côté moins sympa, c’est que par exemple pour écrire un article, des cycles de 25 mn ne sont pas suffisants. En tout cas, si je suis en plein dans mon idée, inspirée, concentrée, je n’ai pas du tout envie de prendre une pause à ce moment-là alors que j’étais dans le flow et que l’inspiration était au top. Je me suis sentie frustrée de m’arrêter en pleine action. Et j’avoue, j’ai un peu sauté la pause

Je pense qu’il peut être intéressant d’adapter la technique pomodoro selon la tâche à effectuer. Pour de la paperasse, des réponses à des mails… des cycles de 25 minutes ça semble ok, et en plus pour les personnes comme moi, qui n’aiment pas trop l’administratif, c’est un outil qui va permettre de lancer l’action, donc super positif.

En revanche,

Pour des activités créatives comme l’écriture d’un article, c’est bien aussi car on se concentre sur son sujet, mais je pense qu’on peut pousser le cycle à 40/ 45 minutes, quitte à en faire 2 ou 3 au lieu de 4. Et ensuite de prendre 30 minutes de pause (à la fin des 3 cycles).

Dans tous les cas, il est complètement improductif de s’acharner à rester des heures devant son ordinateur, ou bien sa feuille de papier en se forçant. Mieux vaut faire une pause qui fait vraiment penser à autre chose, pour mieux repartir et du coup gagner du temps parce que on va travailler plus vite pendant les cycles de pomodoros.

Pour conclure

Je pense me servir ponctuellement de cette méthode, mais pas pour toutes mes tâches. Surtout celles qui me demandent un effort de concentration, celles que je n’ai pas envie de faire. Je la recommande pour les personnes qui ont du mal à focaliser leur attention, et les étudiants. De toutes façons, pour vous faire une idée, je vous conseille de tester par vous-même, car ce qui est bon pour une personne ne l’est pas forcément pour une autre.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, ça m’aidera à gagner en visibilté et vous aurez ma reconnaissance éternelle . 🤣.