L’estime de soi

On parle beaucoup de confiance en soi, mais l’estime de soi, qu’est ce que c’est ? Quelle est la différence ? La confiance en soi est une partie de l’estime de soi.

L’estime de soi c’est la valeur que l’on se donne, comment on se perçoit, comment on se voit. L’estime comprend :

·      La vision de soi :

La vision de soi, c’est comment je me décris, la conscience que j’ai de mes valeurs, de mon apparence aussi. Sans tenir compte de l’avis d’autrui. Par exemple si une personne est complexée par son poids, elle dira tout le temps qu’elle est grosse alors que son entourage essaye de la convaincre du contraire, car les autres ne la voient pas grosse.

·      La confiance en soi :

La confiance en soi, c’est pouvoir compter sur ses aptitudes. Savoir intrinsèquement qu’on est à la hauteur d’une tâche d’une action. On sait que malgré les difficultés, on arrivera à se débrouiller. Etre sûr de son aptitude à agir de la meilleure façon dans n’importe quelle situation. Envisager l’échec comme un apprentissage un palier sur le chemin. voir mon article à ce sujet

·      L’amour de soi :

S’accepter tel que l’on est. S’aimer de façon inconditionnelle. Avec ses défauts et ses qualités, ses réussites et ses échecs.

Estime haute / Estime basse

Souvent une personne qui a une haute estime de soi peut être qualifiée de prétentieuse, de quelqu’un qui ne se remet jamais en question. Une très haute estime de soi peut se reconnaître chez des personnes qui ont un poste à responsabilités élevées. Ils ne doutent pas, prennent des risques sans sourciller, sont fonceurs. Ils agissent sans se retourner. Ceci dit c’est souvent l’action qui les a menés à ce comportement. Plus ils agissent, plus ils ont de chance de réussir, plus ils réussissent, plus leur estime augmente.

L’échec chez ces personnes  n’est pas vécu comme l’arrêt de l’action. Ils encaissent, et rebondissent sur autre chose. Car ils intègrent que l’échec est une possibilité, ils l’ont déjà prévu.. Les personnes ayant une haute estime sont souvent des leaders. Leaders, ce qui ne veut pas dire que les personnes n’ayant pas de postes haut placés de dirigeants ou d’entrepreneurs n’ont pas une haute estime, bien entendu.

A contrario, les personnes qui ont une mauvaise estime sont plutôt qualifiées de humble. Si on les complimente, elles ont du mal à l’accepter et vont minimiser leur rôle dans l’objet du compliment. Ce sont des personnes qui vont avoir plus de peurs d’agir. Car elles vont imaginer le pire, ne pas se sentir à la hauteur de l’enjeu. L’échec leur fait peur car il n’est pas perçu comme faisant partie du jeu mais comme un drame. Donc elles préfèrent ne pas agir pour ne pas perdre. Les personnes ayant une basse estime sont souvent des suiveurs. Ils ont tendance à se mettre dans le sillage de quelqu’un qui a une plus haute estime, quitte à ne jamais récolter les lauriers de leurs actes.

Estime Stable / Instable

Qu’elle soit haute ou basse, l’estime de soi peut être stable ou instable. Quand elle est stable,  quoiqu’il arrive l’estime reste à son niveau. Elle n’est pas modifiée par des évènements, des critiques.

Estime basse stable

Ces personnes ne vont pas chercher d’amélioration. C’est comme une résignation, une acceptation d’un état de fait qui ne peut pas changer. Pas d’action : puisque ce sera voué à l’échec (même pas un petit test). Pas d’envie de progresser : ça ne marchera pas.

Estime de soi basse instable

Ici elle fluctue selon les actions, les échecs ou les réussites. Ces personnes  ont envie de progresser, les réussites les ravissent (mais ils ne le montrent pas forcément) et les échecs les plongent dans une grande déception. Si une personne tente des actions et que cela fonctionne, c’est positif car son estime augmentera, mais si elle échoue, elle risque de s’enfoncer ce qui peut aggraver son estime de soi et empêcher d’agir à nouveau.

Estime de soi haute stable

Les évènements, qu’ils soient positifs ou négatifs n’altèrent pas l’estime des personnes qui est  haute et stable. L’estime de soi résiste bien à la critique par exemple et la personne critiquée ne réagira pas agressivement mais cherchera à convaincre l’autre. Ces personnes sont sures d’elles et ne se laissent pas déstabiliser.

Estime de soi haute instable

Ces sujets  peuvent connaître des fluctuations de leur estime de soi. Quand tout va bien : elle est haute, mais face à la critique ils vont se montrer agressifs ou se mettre en avant de façon excessive.

Maintenant qu’on a vu ces points on peut se demander : 

  • Mais qu’est ce qu’on peut bien en faire de toutes ces informations ?
  • Est-ce que c’est grave de ne pas avoir une bonne estime de soi ?
  • Est-ce que c’est définitif ?
  • Comment faire pour améliorer son estime de soi et faire en sorte qu’elle soit haute et stable ?

Toutes ces questions sont bien légitimes et la bonne nouvelle c’est que :

OUI :  on peut faire quelque chose pour l’améliorer. J’ai bien dit « faire ».

En général quand on se pose la question c’est qu’on a sûrement la possibilité d’améliorer la situation.😊

Rappel

Certaines personnes auront besoin de connaître le « pourquoi » et iront chercher dans leur passé, leur enfance ce qui fait que leur estime de soi en a pris un coup. Ca c’est un travail qu’on peut entreprendre avec un psychologue, ou un psychothérapeute.

Le coaching sert à trouver ses propres solutions pour améliorer sa situation et la stabiliser. Pour cela il faudra entretenir l’estime de soi. Le travail avec le coach est différent d’un travail de psychothérapie. Il se portera sur ces solutions. Des solutions à expérimenter, et à ancrer.

Se connaître

Apprendre à se connaitre et savoir ce que l’on veut, ou dans un premier temps ce que l’on ne veut pas, ou plus est une première approche. Cela permet de déterminer nos limites et de les respecter et les faire respecter.

Une première chose à faire est de se demander à quel stade on se place dans l’estime de soi. Plutôt haute ou plutôt basse ? Stable, ou instable ?

Puis vous pouvez vous poser les questions suivantes :

  • Qu’est-ce que j’aime ?
  • Qu’est-ce que je n’aime pas ?
  • Quelles sont mes valeurs?
  • Comment je me perçois ?
  • Comment j’aimerais que les autres me perçoivent ?
  • Y a-t-il une différence entre les 2 dernières questions ?

Vous pouvez également faire un petit sondage auprès de personnes bienveillantes de votre entourage en qui vous avez confiance.

Voici quelques pistes pour se situer au niveau de l’estime de soi. Ensuite, le meilleur moyen de progresser est de passer à l’action.

L’action

rebondir

Se forcer, surtout au début, à agir, c’est vraiment la meilleure chose à faire pour faire un petit pas vers l’amélioration de l’estime de soi.

  1. Se fixer des objectifs incluant des actions
  2. Passer à l’action sans tergiverser
  3. Faire un bilan de son action
  4. Se récompenser

 

Plus vous réussirez de petites actions, plus vous renforcerez et entretiendrez votre estime, et vous entrerez dans un cercle vertueux qui vous aidera à encaisser une déconvenue ou un obstacle quand cela se présentera. Et surtout ne pas oublier de se faire aider si besoin 😊.

Si cet article vous a plu, likez le. Commentez-le, partagez le. Ces actions m’aideront à promouvoir mon blog. Vous pouvez également me suivre sur les réseaux sociaux.

 

 

Sources : “oser” de Frederic Fanget / “L’estime de soi” Christophe André et François Lelord.

 

Partager l'article

5 réflexions sur “L’estime de soi”

  1. Ping : Courir, une addiction ? - Dans les baskets des femmes

  2. Ping : Comment mieux parler de ses besoins avec la communication non violente Part1 - ygo coaching

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *