prospecter timide

Comment prospecter quand on est timide | 3 astuces pour gagner en confiance au téléphone

Comment prospecter quand on est timide ? Quand on est timide ou qu’on manque de confiance, le speech, l’appel téléphonique pour démarcher des clients peut paraître insurmontable. On va voir comment avoir confiance pour prospecter au téléphone.

  • Si l’appel téléphonique vous stresse,
  • Vous avez les mains moites,
  • le cœur qui bat à 100 à l’heure
  • les mots ne viennent pas,
  • vous vous mélangez les pinceaux et vous n’avez pas de résultat 

Dans cet article, je vous donne 3 astuces pour prospecter efficacement même étant timide.

Prospecter au téléphone

En tant qu’entrepreneur, solopreneur ou freelance, il y a des moments où il faut avoir des contacts téléphoniques. Et si c’est pour vendre ses services, il va falloir être convaincant.

Pas facile.

Voyons ici comment s’en sortir facilement pour prospecter au téléphone au téléphone.

Croire en soi

Je prends un exemple : Zoé est en train de suivre une formation en tant que rédactrice web. Toujours en formation, elle se sent prête à trouver des clients, et elle a hâte de commencer.

Zoé est hyper enthousiaste, et commence à démarcher, à envoyer des mails, des propositions de rédactrice, se met en avant, vante ses mérites. Elle n’a absolument aucun doute de la réussite de sa démarche.

Tout en elle est très positif.

A tel point que ça fonctionne. Elle réussit à signer ses premiers clients, sans même avoir d’expérience. Et elle trouve cela normal. Son état d’esprit est à 100% orienté réussite.

Même si elle a eu quelques refus ou des propositions sans réponses, cela n’a pas du tout entaché sa motivation et son optimisme.

Et vous savez quoi ? Ca se ressent. Et c’est pour ça que ça marche.

Deux scénarios de prospection téléphonique

Voici 2 exemples différents un avec une personne timide et peu sure d’elle, l’autre avec une personne positive et très sure d’elle.

1er cas : personne très sure d’elle

 Alloo ! bonjour je suis Zoé Lacroix, je suis rédactrice web freelance et je vous appelle pour vous proposer mes services de rédactrice.

Je suis spécialisée dans le fitness, mais aussi sur les thèmes de la nourriture saine. Ma pratique est très axée story telling ce qui cartonne complètement en ce moment. Je vous propose de vous envoyer quelques textes que j’ai déjà écrit ? qu’est ce que vous en pensez ?

– Euh oui, pourquoi pas ?

Parfait, je vais prendre votre mail pour vous envoyer tout ça dans la foulée, et je vous rappelle vendredi pour en discuter. Vous préférez le matin ou l’après midi ?

2ème cas : Version timide et peu sure d’elle

– Bonjour, je m’appelle Zoé Lacroix j’espère que je ne vous dérange pas ?

– En fait si un peu c’est pour quoi ?

– Je me permets de vous appeler car bon, je suis encore en formation, mais j’aimerais bien acquérir de l’expérience et j’aurais voulu vous proposer mes services de rédactrice web. En fait,. En fait j’ai déjà écrit, mais sur mon blog. Et j’aimerais bien devenir freelance.

– On ne prend pas de débutant

– Ah ? ah oui je comprends, est ce que vous pensez que je peux vous laisser mes coordonnées ?

– Allez y toujours

Analyse des 2 scénarios

On se rend compte dans le premier cas que Zoé numéro 1 est très dynamique, elle se met en avant et elle est très sure d’elle. Dans le second cas, on remarque zoé numéro 2 est beaucoup moins sure d’elle, sa timidité se fait ressentir et elle s’excuse d’appeler.

Voici 3 astuces pour améliorer sa communication au téléphone

Première astuce pour prospecter quand on est timide :

C’est vous qui appelez : Menez la conversation.

Pour ça posez-vous la question : Que voulez-vous obtenir de cet appel téléphonique ?

Pour voir comment faire on va comparer les 2 appels :

Dans la version timide, Zoé se présente (ca c’est bien) mais  elle pose une question fermée : j’espère que je ne vous dérange pas ? Bien sûr, c’est la porte ouverte pour une réponse qu’on ne veut pas  : si vous me dérangez. Et là vous allez être super mal à l’aise pour continuer.

Conseil :

Attention à ne pas donner le bâton pour se faire battre.

Donc partez du principe, que de toutes façons vous dérangez, allez droit au but. Et si vraiment vous insistez pour le dérangement, vous pouvez toujours dire quelque chose du style : je vous dérange 5 minutes pour vous parler de mon projet. Au moins ce n’est pas une question.

Puis zoé Timide se mélange un peu les pinceaux et utilise des constructions de phrases super compliquées : « j’aurais voulu » « j’aimerais » Alors que la première Zoé parle au présent, fait des phrases courtes et elle est très précise. Je vous appelle pour….je suis spécialisée sur le thème du fitness, j’utilise le story telling (elle en profite pour mettre en avant sa spécialité et donc son savoir faire).

Elle montre dans ses phrases qu’elle a de l’expérience, elle tourne les choses à son avantage, elle met en valeur le peu d’expérience qu’elle a. Ce qui ressort de son speech c’est qu’elle sait de quoi elle parle.

Alors que Zoé numéro 2 a tellement peur qu’on ne la prenne pas à cause de son manque d’expérience, qu’elle met l’accent justement sur le fait qu’elle est débutante. C’est dommage.

Zoé Sure d’elle fait des propositions. C’est clairement elle qui mène la conversation.

  • Elle propose l’envoi de textes, pose une question ouverte : qu’est ce que vous en pensez ?
  • Et termine par un choix qui n’en n’est pas un : vous préférez que je vous appelle vendredi matin ou après midi ?

Deuxième astuce pour prospecter quand on est timide :

Se préparer

Si vous devez faire un speech préparez vos phrases. Réfléchissez à ce que vous voulez obtenir, le but de votre appel.

Notez ces phrases, et entrainez-vous à les dire d’une voix ni trop forte ni trop faible, ni trop rapide, ni trop lente, essayez de donner un ton dynamique.

  • Faites des phrases courtes et percutantes afin de mener l’entretien.
  • Éventuellement posez une question ouverte : qu’est-ce que vous en pensez ? La question ouverte permet de rebondir selon ce que dit votre interlocuteur.
  • Quand vous préparez vos phrases, évitez de faire des phrases négatives. Pour l’interlocuteur il vaut toujours mieux un message positif.

Troisième astuce pour prospecter quand on est timide :

Travaillez votre mindset avant d’appeler.

Reboostez à fond votre confiance en vous, en vos valeurs.

Appuyez vous sur vos points forts pour mettre en avant vos qualités plutot que le fait que vous n’avez pas d’expérience.

Je vous rappelle que vous pouvez télécharger mon plan en 5 étapes pour booster votre mindset , il y a dedans un exercice pour trouver ses points forts.

Avant de passer l’appel, faites un exercice de respiration comme la cohérence cardiaque (type application respirelax) ou faites une séance de méditation pour faire retomber le stress.

Si vous avez besoin de booster votre dynamisme : go pour la musique de folie !

Reprenez des affirmations positives pour ancrer votre confiance en vous.

  • Je connais ma valeur, je suis une très bonne rédactrice web.
  • Je suis capable de décrocher mon premier contrat aujourd’hui.

A vous de créer vos phrases.

Pour récapituler :

Avant un appel téléphonique de prospection :

1/ Se poser la question : « qu’est ce que je veux obtenir de cet appel ? »

2/ On se prépare on prépare ses phrases.

3/ On travaille son mindset, son état d’esprit avant l’appel. On rebooste sa confiance en soi, et on sourit !

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, ca me donnera de la visibilité.   Abonnez vous pour avoir d’autres astuces et dites-moi en commentaire quelle astuce vous plait le plus et si vous en avez testé d’autres ?

Partager l'article

11 réflexions sur “Comment prospecter quand on est timide | 3 astuces pour gagner en confiance au téléphone”

  1. Merci pour ces conseils très percutants! C’est vrai que la peur du téléphone est présente chez beaucoup de personnes et je pense que l’article leur sera très utile. J’adore le conseil de ne pas donner à l’interlocuteur le bâton pour se faire battre – c’est bien imagé et donc marquant. Bonne continuation

  2. La préparation et le mindset, sont de merveilleux outils. Le plus important, tu as raison est le SOURIRE ! Un article très utile, merci.

  3. Super article, je retrouve de très bons conseils que j’avais suivi lorsque j’ai débuté ma vie professionnelle dans un call center…

    1. Merci Stef… Ah oui, quand on passe plus de 100 appels par jour, le téléphone n’a plus de secrets 😁

  4. Très bon article. L’utilisation des sens permet de ressentir l’état des 2 types de personne. Pour avoir fait de la sollicitation téléphonique pour de l’assurance de personnes, je confirme qu’au début, l’effort pour se décider à composer le no. représente à lui seul un défi. Puis lorsqu’on fini pas composé ce numéro et qu’il n’y a pas eu de réponse, c’est un vrai
    soulagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *